Ordos, en Chine. Jusqu'ici, rien de particulier. Comme toutes les villes de Chine, elle subit la spéculation immobilière de façon effrénée. Cela se traduit par des constructions intempestives et très nombreuses de buildings, magasins, shopping-mall, gares....bref, tout ce dont a besoin une ville pour ses habitants. Je peux vous en parler, habitant moi-même dans une ville au Nord-est de la Chine. Ce qui est incroyable c'est que ces bâtiments sont vides.


Trop chers, contruits trop tôt, des quartiers entiers sont sortis de terre sans que des habitants s'approprient les lieux. C'est surprenant et assez déconcertant. Dans le cas d'Ordos, c'est encore plus incroyable. C'est une ville entière sortie de terre prévue pour 1 millions d'habitants !


Des bâtiments neufs, complètement vides, des rues désertes et des installations flambants neuves composent la ville d'Ordos. Imaginez-vous à Lyon ou Toulouse, tout seul ! C'est à peu près l'effet que ça fait aux quelques milliers de personnes venues s'intaller dans cette ville qualifiée pour le coup de ville-fantôme.


Fort de ce constat, Le réalisateur Charles Lanceplaine a suivi un groupe de skateurs parti à l’assaut d’Ordos et de ses intallations. Suivons les à présent dans leur documentaire irréaliste et qui donnerait le tournis à tout bon rider !