Nous avons découvert il y a quelques semaines une nouvelle marque de skates : Baise en ville. Rencontre avec Laurent, son fondateur.


 baise en ville skateboard ridekulture


RK : Salut Laurent, peux-tu te présenter en quelques mots ?


BEV : Je m’appelle Laurent, je suis originaire de Poitiers, j’ai 40 ans et j’habite et travaille à Paris depuis maintenant 16 ans. Je suis Designer et Directeur de Création dans une Agence Digitale. J’ai commencé le skate dans les année 90, j'ai connu Noway magazine et Public Domain de Powell Peralta : )) J’ai fait une pause de 10 ans dans le skate et depuis 6 ans je cruise et fais régulièrement quelques sessions au skatepark.


RK : Peux-tu nous expliquer ton concept ? Pourquoi ce nom ? Comment t'est venue l'idée de faire tes propres planches ? Pourquoi faire des trous dans tes planches ?


BEV : Le concept est assez simple, même s'il est venu avec le temps…En 2005, j’ai voulu reprendre le skate, mais de manière plus douce, pour me ballader et prendre du plaisir à rouler sans mettre de côté la possibilité de taper un « Ollie » et poser un « manual ». A l’époque, soit tu tombais dans le skate plastique (la sardine incontrôlable), dans le skate OldSchool (la paquebot bien lourd) ou le longboard (chère, pour de la courbe et peu pratique en ville). En cherchant bien j’ai trouvé quelques cruisers intéressants chez Almost, 5Boro et ou Mob skateboard avec des shapes qui m’influenceront pour Baise-en-ville.


C’est en cruisant à Barcelone que l’idée du « trou » m’est venue. Quand tu skates pour visiter la ville pendant une journée tu passes presque plus de temps à porter ta planche qu’à rouler ! Tu roules, tu marches, tu visites, tu roules, tu marches, tu te poses… tu roules, tu marches, etc… c’est comme ça que m’est venue l’idée d’ajouter une poignée, un moyen de porter plus facilement son skate. Après quelques prototypes à la maison, le trou dans le nose est devenu parfait pour cet usage ! Mixant l’envie d’un cruiser « parfait » typé « ShortBoard » et l’usage du trou, j’ai eu envie de créer une marque de skateboards dédiée à la ballade en ville ! Et en tant que graphiste je rêvais depuis longtemps d’illustrer quelques boards.


Pour le nom je l’avais en tête depuis bien longtemps : ) Je voulais un nom qui « frappe », qui soit comme le skate - impertinent malgré lui - urbain, 100% français avec de l’élégance à l’international (merci Gainsbourg) et qui évoque l’usage du transport à la main. « Baise-en-ville Skateboards » était pile dans le brief !


baise en ville skateboard ridekulture


RK : Quels shapes, quelles particularités sur tes planches ? Elles sont faites pour du bowl, cruiser essentiellement non ?


BEV : Le shape est plutôt typé cruising que Bowl. En général, pour le bowl tu va préférer une planche large, 8,5’’ voir 9’’ et plutôt droite. Cette première série de Baise-en-ville sont à 8’’ dans la plus grande largeur et s’affine sur le nose et le tail pour plus de maniabilité. De plus, avec des roues tendres c’est un skate clairement orienté cruising. Le plateau est en 7 plis Erable Nord Américain, malgré ses roues « molles » il offre une très bonne dynamique et une grande durabilité.


RK : New York, Paris, Hipster... On suppose que tu as vécu dans ces 2 villes et que tu es toi-même un hipster ^^?


BEV : Vécu à NewYork, non, mais cruisé cette ville oui ! On est tous le hipster de quelqu’un :) maintenant, à 40 ans habiter à République, porter des vans depuis 25 ans et lancer une marque de Skate… c’est en bonne voie !


RK : Tu revendiques fièrement la fabrication française, peux-tu nous en dire un peu plus ?


BEV : Pour moi la revendication du « Made in France » est clé pour le concept Baise-en-ville. Ça symbolise certes la fabrication artisanale, mais aussi son origine, son histoire, et je l’espère sa créativité à la française. C'est aussi un challenge d’entreprendre en France, autant en être fier !


RK : Quelle date de sortie ? Quel sera le tarif de tes planches, où pourra-t-on les acheter ?


BEV : Début 2017 on espère ouvrir un shop en ligne, la planche seule est à moins de 100 € et la planche complète à moins de 200 €. D’ici là, les planches seront disponibles en précommande à prix spécial sur Kickstarter à partir du 3 septembre pendant 1 mois.


baise en ville skateboard ridekulture


Nous aurons aussi un stand du 3 au 10 septembre à la Cité de la Mode et du Design pour la Paris Design Week. C’est un grand événement pour nous puisqu’on a été sélectionnés parmi plusieurs centaines de jeunes designers pour y présenter le projet. Donc venez nombreux nous rencontrer ! C’est gratuit, ouvert à tous de 11:00 à 19:00, il y aura 8 modèles à découvrir et à tester !


Merci Laurent, longue vie à Baise en ville Skateboards et amis parisiens si vous êtes dans le coin du 3 au 10 septembre ;-)


PLUS D’INFORMATIONS


www.baise-en-ville-skateboards.com


contact@baise-en-ville-skateboards.com


Yohan