Quiver de Yoann Bourquin (copyright Ruddy Bardel)


Citadins en manque de surf, de snow ? Sk8ters en quête de nouvelles sensations glisse : plus fluides, plus libres ? Ou simplement attirés et intrigués par ces skates aux proportions démesurées ? Vous l'aurez compris, il est question dans ce post de longskate ! Novices, débutants, vous êtes perdus face à une offre large et extrêmement variée ? RIDEKULTURE vous livre ici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair, vous guider lors de votre premier achat.


On retrouve sur la toile autant de marques, de shapes (forme de la planche), que de tailles, ... Difficile donc de se décider outre les critères classiques et subjectifs dont nous sommes tous victimes : design & pub en tête. Et pourtant, un mauvais premier choix peut être irrémédiable au point de vous dégoûter dès les premières sorties : roues trop dures, planche trop petite, sans flex, etc... L'objectif premier reste d'obtenir rapidement de bonnes sensations ! Nous espérons que vous trouverez les réponses à vos principales questions et nous tenons à votre disposition pour toute autre question !


1. QUELLE PRATIQUE ?
Il existe plusieurs types de pratique dans le longskate et le choix de votre board sera influencé par ce que vous souhaiterez en faire :


Le cruising : c’est la ballade sur de longues distances en ville ou en campagne. Il y a plusieurs options : une planche courte, large et maniable en ville, ou une planche bien longue et tout aussi large pour de la ballade longue distance (montée avec des roues tendres).


Le carving : c’est l’enchainement de virages à vitesse moyenne (pompage). Plus une planche est flex, plus elle est adaptée à ce type de pratique. Attention, quelques marques comme Loaded proposent différents flex pour la même board pour s'adapter au mieux à la morphologie du rider.


Le downhill : c’est la descente. La planche est très stable, souvent rabaissée (Drop through) et rigide. Cette discipline nécessite du matériel adapté : planche et protections (casque et genouillères de rigueur) !


Le freeride : c'est une discipline regroupant à la fois le carving et la descente. Les planches sont souvent symétrique et montée en drop through, ce qui rend la planche plus stable tout en facilitant le slide.


Le sidewalking ou dancing : c’est la réalisation de figures en se déplaçant sur la planche, à l’image du longboard surf, la longueur et la largeur de la planche varient selon le niveau du rider.


Le street : c’est le déplacement en ville avec des tricks, la planche est courte,légère, maniable, équipée d’un tail de préférence pour taper du ollie à tout va !


2. QUELLE TAILLE ?
La discipline choisie vous orientera vers une taille de planche spécifique. Contrairement aux skates de street qui font quasiment tous 32", le longskate peut varier de 20" à 80"(2 mètres). Outil de conversion cm / pouce La taille influe sur la maniabilité, la stabilité et le poids de votre planche. C’est à partir de vos attentes et aussi de votre gabarit qu’il faut choisir la longueur adéquate. On trouve certains standards :


Inférieure à 36" : pour le slalom, le street, les tricks, et sans oublier la Old School Touch avec les rééditions de plateaux en bois et en plastique comme les Penny.


De 36 à 44" : toutes les disciplines en fonction du gabarit.


Supérieure à 44 " : pour le cruising et le sidewalking.


3. AVEC OU SANS FLEX ?
En ce qui concerne la rigidité ou flex, retenons simplement que les planches souples / flex correspondent plus à la pratique du cruising/carving, la souplesse apporte une certaine aisance au débutant. Les planches rigides répondent à des pratiques exigeant de la précision (descente, slalom, slide et tricks). Le compromis entre la souplesse et la rigidité permet quant à lui d’exploiter la technique du pompage qui favorise la prise de vitesse sans pousser.
Le truck est le lien mécanique entre la planche et la partie roulante (Roues-Roulements) de votre longboard. C’est aussi et surtout la partie « tournante ».
Le Hanger (Axe sur lequel sont fixées les roues) pivote par rapport à l’embase au niveau de 2 gommes. Le tout est emboité à l’exterieur (pivot) et fixé par une vis « verticale »coté interieur (Kingpin).
Les Bushings sont les deux gommes qui se trouvent sur le truck. Ils permettent de faire tourner le truck. Il y a différents bushings (forme, dureté). Plus la dureté est grande, plus le truck est dure. Plus celle-ci est faible, plus le truck est souple.


4. QUEL SHAPE ?
Les formes de planches ou shapes vous renseignent sur les points suivant : Le concave : plus il est creux, meilleurs sont les appuis au détriment du confort. (La concavité d'un objet désignant la partie de celui-ci qui a une forme en creux). Le tail : relevé pour le street/trick, pintail pour le carving. Le nose sert pour les nosemanuals et le sidewalking. La forme est souvent l’élément le plus déterminant lors du choix de votre planche.


C’est avant tout une histoire de goût, ce qui compte au final c’est que votre board vous plaise et que ayez envie de l’utiliser ! Le cambre : il est positif sur les boards de carving et slalom qui ont du nerf (bombées sur le dessus). Négatif (on l’appele rocker) pour les boards de cruising et les nouvelles planches de descente. Plat pour le dancing, les tricks ou le street. Pendulaire pour la descente.


5. QUEL SET UP ?
Set up  Montage : Fonctionnement, largeur et hauteur du truck (plus vous êtes proches du sol, plus la planche et vous par la même occasion seront stables) Diamètre, largeur et qualité des roues : plus les roues sont dures, plus il est facile de slider. Les roues molles sont plus confortables pour se ballader. (ATTENTION : à duro égale, les marques proposent des roues bien différentes) Plus le diamètre est important, plus la ballade sera agréable ... Hauteur et inclinaison des pads : achetez une planche toute montée, ce point plus technique prendra de l'importance avec votre niveau de pratique.


Point Kulture : quant aux roulements, qu’est ce que la norme Abec ? "Annular Bearing Engineer Council" est une norme américaine qui mesure la cote de tolérance des roulements à billes. Elle comporte les grades 1, 3, 5, 7, 9. Plus la note est élevée, plus vite vous roulerez (grossièrement)


Notre avis : pour votre premier achat, optez pour des marques pas trop chères, de bon rapport qualité / prix ! Inutile de se ruiner pour votre première board que vous allez trasher en 2 descentes, 3 tentatives de slide ! On aime les marques : Globe : pour les petits budget avec un excellent rapport qualité/prix, essentiellement proposée en pack complet (visserie, roues, roulements, pads, etc...) Aussi, Flying wheels : un large choix de boards proposé, pour environ 150€ tout compris, des shapes et des graphs pour tous les goûts ! Enfin, Mindless, Arbor, et bien d'autres ...


Tip civique : quelque soit votre niveau de pratique, achetez un casque (environ 25€), cela pourra vous sauver : la vie, quelques neurones et vous permettre de rider longtemps !


Tip juridique : le longskater (ou longboarder), lorsqu'il circule sur la voie publique, est un piéton. « En l'absence de réglementation spécifique, les utilisateurs d'engins à roulettes sont, lorsqu'ils circulent sur la voie publique, assimilés à des piétons ». Respectez le code de la route, les piétons quand vous empruntez les trottoirs et portez un casque !


Besoin d'aide ? Contactez-nous à postmaster@ridekulture.com !


Bon ride,


The RIDEKULTURE Crew

Tags: , , , , ,